Tomjo Frankin du/from duo/band Fannie Suntag et Tomjo Frankin

Une interview avec le duo artistique Fannie Suntag & Tomjo Frankin

Over 20 years in the music industry, From cartoon music composers to pop music duo: Meeting Fannie Suntag & Tomjo Frankin

Si, dans leur dernier projet, ils sont tous les deux auteurs des pièces qu’ils jouent, Fannie Suntag & Tomjo Frankin sont avant tout des musiciens. Ce couple de vétérans de la musique est sur scène depuis plus de 20 ans, se produisant sous différents noms de scène dans divers projets. Fannie Suntag est chanteuse et pianiste tandis que Tomjo Frankin est saxophoniste et bassiste. Pendant 10 ans, ils ont travaillé au Trocadero Studio Ltd. en tant que compositeurs de musique de bande dessinée. Par le passé, les deux musiciens ont sorti un album indépendant (2010) rassemblant les chansons “folles” de leur spectacle musical joué sur des scènes comme le Blanc Manteaux, les Trois Baudets, le Trévise à Paris et jusqu’au Festival Metissons au Sénégal. Le duo se réinvente désormais. La paire présente maintenant un son nouveau, cette fois en tant que Fannie Suntag & Tomjo Frankin. 1 In Music a rencontré ces artistes pour parler de leur nouvelle entreprise musicalement, un LP également examiné dans la chronique de l’album.

1 In Music : Vous avez eu toutes ces différentes aventures musicales. Qu’est ce qui fait de votre nouveau son un son unique ?

Fannie Suntag & Tomjo Frankin [FS & TF] : Nous sommes en effet sur scène depuis 20 ans, en passant du jazz à la chanson française en fonction des rencontres artistiques. Aujourd’hui nous créons la musique qui ressort de toute cette expérience; on ne met pas de limite entre les genres, on peut faire de l’instrumental, du trip-pop, du jazzy, de l’electro à l’acoustique, de la chanson française. Cela peut être déroutant, mais nous avons toujours été dans cette problématique des programmateurs de nous mettre dans une case, alors on a décidé d’arrêter de rentrer dans les cases et nous allons suivre totalement notre inspiration, notre mood du moment. Et ce qui nous amuse c’est justement de trouver un point de rencontre entre les origines musicales de chacun.

1 In Music : What or who shaped your music and who supports you ?

FS : Même si les goûts son éclectiques, il y a plus une fascination pour les voix et mélodies : les Powwow, Liane Foly, William Sheller, et anglophones comme Bobby Mc Ferrin, Aretha Franklin, Sam Cooke, Elvis Presley, Supertramp et le latin jazz comme le pianiste Michel Camilo.

TF : Mes goûts sont beaucoup plus punk (Pixies), toute l’époque Motown, Otis Redding, Bill Withers et funk avec James Brown, Maceo Parker , Earth, Wind and Fire, Jamiroquai, le jazz avec Herbie Hancock, mais aussi fan de musique latine comme le Bueno Vista Social Club, mais il aime aussi les belles voix comme Amy Winehouse, ou Linda Perry des Four Non Blondes.

Tomjo FrankinFS & TF : Les premières personnes qui nous ont donné du baume au coeur, ce sont les prof du CIM : Jean Claude Fohrenbach en harmonie (saxophoniste) Bernard Désormière pour le piano, Arnaud Fournier (harmonie, guitariste) et Michel Valera, le directeur de l’école. Puis la rencontre avec Oliver Decrouille, pianiste, Pierre Goudard, Batteur, et Jean-Hervé Michel, des musiciens qui nous ont suivi dans nos folies, et qui, par leur niveau musical et leur gentillesse, nous ont permis d’avancer encore avec bonheur. Dans le milieu de la scène chanson, nous avons été énormément soutenus par Mireille Morisseau du Reseau 94 d”ïle de France (Paris). Puis la Manufacture Chanson (Anouk Manetti, Hervé Delaiti, Stephane Riva, Olenka Witjas) à Paris a été d’un grand soutien au niveau des formations, et nous avons été lauréat une Bourse ADAMI Jazz et Musique Actuelles. L’Académie de Villecroze a sélectionné par 2 fois Fannie Suntag (sous un autre nom) en tant que chanteuse compositrice. Un grand monsieur du jazz, Giovanni Mirabassi est venu à l’un de leur spectacle, il leur a écrit un petit mot personnel qui leur a donné des ailes (même si la vie les a coupées juste après…cette reconnaissance est gravée à jamais dans leur esprit). Mais c’est tout de même au final, leur force de travail et de multiplication des différents projets artistiques éclectiques qui leur permettent de faire leur métier d’artistes du spectacle vivant, plus que uniquement musicien.

1 In Music : A quel moment avez-vous réalisé que vous vouliez faire de la musique professionnellement ?

FS : Très tardivement. C’est d’abord le théâtre qui m’attirait avec une Maîtrise d’Etudes Théâtrales. Mais j’écrivais des chansons depuis l’adolescence et pendant mes études j’avais fait du sax dans un groupe à la fac. Mais c’est arrivée à Paris, pour le plaisir que j’ai répondu à des annonces de recherche de chanteuse, tout d’abord avec un duo de trip-hop, puis ensuite dans les studios parisiens. (enfumés à l’époque, donc j’avais la voix cassée à chaque répétition !). Puis un groupe s’est formé avec mes compos et les dates ont commencé à tomber. Mais c’est en 2002 que je décide de passer un cap en entrant dans l’Ecole de Jazz le CIM en cycle PRO Chant/Piano. Et là, c’est la claque. Je ne connaissais rien de rien à la musique. Je le savais. J’attaquais une montagne. Et du coup, j’ai été embarquée dans des groupes de jazz, de new orleans, et les clubs de jazz ont suivi (jusqu’au Sunset). Puis tout s’est en chaîné à force de jouer sur scène, de répondre à des projets. Le métier sur le terrain.

TF : Je suis diplômé de la S.A.E. en tant qu’ingénieur du son et assistant de production et est titulaire d’un B.T.S. électronique spécialisé audio-pro. J’ai été Directeur Technique de la Société First Sound (retransmission de concerts et spectacles (Awards d’NRJ, “Bigard bourre Bercy”) – enregistrement de concerts (Princesse Erika, Kofi Olomide, pour TMF9 (MTV Belgique). En tant qu’électrotechnicien audio-pro chez S.C.V. je me suis occupé de la maintenance du matériel haut de gamme de sonorisation : SoundCraft/Studer VI6, BSS, AMEK, AKG… avec une spécialisation dans les réverbérations numériques 960L Lexicon. Parallèlement, j’ai fait partie de différents groupes funk en tant que bassiste. J’ai aussi fait partie d’un orchestre de salsa en tant que trompettiste avant de m’orienter sur le saxophone que j’ai d’ailleurs toujours aimé.

1 In Music : Quel type de music écoutez vous ?

FT : Aujourd’hui, les goûts ont forcément évolués, et même si chacun a ses préférences, il y une fusion totale autour de la musique jazz latin (Michel Camilo, Arturo Sandoval…). Les orchestrations avec les cuivres sont un bonbon auquel ils ne peuvent résister. Les instruments acoustiques auront toujours leur préférence, mais il y a un côté trippant à faire de l’electro, et de toute façon, les pieds de Fannie démarrent au quart de tour sur ce genre de musique (vestige de long after en club après les services en restauration !) Mais de manière générale, les années 70 restent sur la place numéro 1 du podium. Par contre, Fannie adore Pink, son énergie et sa voix, et j’écouterai avec plaisir un Uptown funk de Marc Ronson.

1 In Music : Qui, pour vous, est l’artiste le plus sous-estimé?

FS : Je rage que Michel Camilo ne joue pas au moins 1 fois en France par an. Si un jour j’ai les moyens (on a le droit de rêver) je le ferai !
TF : (avec un grand éclat de rire) Nous 🤣😅mais on y travaille.

1 In Music : Comment préparez-vous vos performances ?

FS & TF : Fannie SuntagOn joue pratiquement tous les jours au moins 2 à 3 heures, et grâce à Twitch, les répétitions sont plus amusantes. On apprend de nouvelles reprises pour enrichir notre inspiration. On travaille sans arrêt notre technique vocale et instrumentale. Du coup dès fois, le son est différent le temps d’apprivoiser une nouvelle sensation.

FS : Quand on compose, c’est soit moi qui amène une chanson avec texte, melodie et accords, et Tomjo s’en empare et arrange à son idée, enrichie/modifie les accords; il touche rarement à la mélodie qui est accrochée au texte. Mais si nécessaire, bien sûr on ajuste. Sinon, c’est Tomjo qui amène une composition, et j’improvise dessus jusqu’à ce que quelque chose nous fasse sourire.
Pour ce projet de toute façon le maître mot est : tant que l’un n’est pas content, on continue de chercher.

1 In Music : Que faites vous de passionnant quand vous ne faites pas de musique?

FS & TF : La liste est longue et très éclectique ! Des sujets aussi éloignés que la physique quantique à laquelle on ne comprend rien mais qui nous fascine aux documentaires/livres d’histoire. On adore marcher dans les villes et découvrir les trésors d’architecture (Rome, Ostia Antiqua, Florence, les châteaux (Bavière, France…). On aime beaucoup l’histoire, même si on ne retient rien (enfin, Tomjo si lol). Fannie adore les séries des science fiction, les Marvels, Louis de Funès, Rowan Aktinson, Tomjo a une idole : André Franquin (sic!) Gaston Lagaffe, et JoBarTeam. Voilà, on fait le grand écart entre l’intello et le populo. Pa sde cases on a dit !

1 In Music: Le succès pour vous, c’est…?: Money. loool
Avoir la liberté de faire le métier que l’on veut quand on veut. Et dans ce métier, d’apporter au public un moment suspendu dans le temps, une brèche spatio-temporelle d’émotions et de vibrations. Offrir un monde parallèle.

1 In Music : Que souhaiteriez-vous qu’on vous ai dit lorsque vous avez commencé et qui aiderait quiconque commence dans l’industrie de la musique?

FS & TF : 1- La vie peut être dure, vache, foudroyante, sans prévenir, qu’il faut le savoir, et qu’il faut juste ne pas être surpris et avoir plusieurs options.
2- Les gens ne sont pas tous gentils. Eh non.
3- Être sur scène au max, se former toujours
4- Ne jamais écouter un seul son de cloche
5- Toujours aller vers ceux qui sont meilleurs que toi
6- Être malheureusement un peu égoïste (mais c’est pour être re-généreux après en mieux !)
7 – Apprendre du passé, des erreurs des autres pour éviter de faire les mêmes; même si on en fait d’autres, ce sera déjà ça en moins à porter.
8- Écouter son instinct, son intuition.

1 In Music : Des projets dans l’avenir proche?

FS & TF : Cet album était notre nécessité pour nous relancer après 10 années très compliquées. Même si le travail marchait bien, la création a pâti de problèmes externes à la vie artistique; nous devions sortir un album, mais nous avons été détournés de notre identité, on ne s’y retrouvait plus, puis ensuite il y a eu les problèmes sanitaires. Nous avions besoin de sortir tout ce qui attend depuis plusieurs années plus les nouveautés (Norma’s Song : inspirée par la série Bates Motel et Marylin Monroe).

Nous allons sortir dans quelque mois, et cette fois ci, normalement, titre par titre comme le veut la nouvelle mode de distribution digitale, un album nommé “Flood Artistic 2013”. Ce sera une mixtape de morceaux qui ont été victime d’une inondation totale de notre studio. Nous n’avons plus que ces pistes. Nous ne pouvons pas les refaire, alors on va les sortir comme ça. parallèlement on travaille sur un autre album, dont l’un des titres est “Running in the yard”, dans le meme mood musical que Norma’s Song .

1 In Music : Où pouvons nous trouver votre musique et vos projets ?

https://music.imusician.pro/a/icTvDeWL/

http://www.fanniesuntag.com